Coronavirus : « n’utilisez pas les remèdes locaux non testés » : l’OMS met l’Afrique en garde

173

 

 

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a lancé une mise en garde contre l’utilisation de remèdes locaux non testés pour lutter contre le coronavirus.

Selon l’organisation, les Africains méritent d’avoir accès à des médicaments ayant fait l’objet d’essais appropriés, même s’ils sont dérivés de traitements traditionnels.

L’Union Africaine (UA) a déclaré qu’elle souhaitait avoir les données scientifiques sur la « sécurité et l’efficacité » du produit.

Le Covid-Organics a été testé sur moins de 20 personnes pendant trois semaines, a déclaré un assistant présidentiel à la BBC, ce qui n’est pas conforme aux directives de l’OMS sur les essais cliniques. Il peut s’agir d’un long processus au cours duquel un médicament potentiel est testé en quatre phases.

Malgré cet avertissement, plusieurs pays africains, dont la Guinée-Bissau, la Guinée équatoriale et le Liberia, ont déjà commandé le Covid-Organics.

Dans sa déclaration, l’OMS a néanmoins salué les innovations basées sur les remèdes traditionnels et les plantes mais a déclaré qu’elles « devraient être testées pour leur efficacité et leurs effets secondaires indésirables. »

« Les Africains méritent d’utiliser des médicaments testés selon les normes internationales. »

Lundi, plus de 8 milliards de dollars ont été promis pour aider à développer un vaccin contre le coronavirus et financer la recherche sur le diagnostic et le traitement de la maladie.

Des dizaines de projets de recherche visant à trouver un vaccin sont actuellement en cours dans le monde entier.

Crédit photo : voa